Artcher

Artcher crée un pôle influence rurale, dédié à la défense et la promotion des acteurs des territoires

Agence de communication spécialisée dans les questions de société, la communication sensible et les enjeux territoriaux, Artcher se renforce et crée un pôle expertise « Influence rurale », aux côtés de son pôle « corporate ».

Interview de Timothée Gaget, directeur de l’agence.

Quelle est la spécificité de l’agence Artcher ? 

Artcher est une agence de communication et d’influence, nous conseillons des clients très divers, groupes industriels, PME agroalimentaire, start-up de la tech, mais aussi des associations ou fédérations professionnelles. Quels que soient la taille ou le secteur de nos clients, notre spécificité est de concevoir l’influence de manière globale. Nous intégrons toutes les données d’une problématique (concurrence, contexte politique, image, enjeux juridiques, analyse sociologique) pour concevoir des stratégies complètes permettant d’émerger médiatiquement et de peser dans le débat public. Cela passe aussi bien par des contenus éditoriaux et digitaux, des relations médias et des affaires publiques, que par une approche très « activiste » des réseaux sociaux.

Et la ruralité ? 

Depuis deux ans nous conseillons de plus en plus d’acteurs des territoires (éleveurs, agriculteurs, association de protection de l’environnement, association de défense du patrimoinechasseurs).

Nous avons assisté à la montée en puissance des mouvements antispécistes. Quoique minoritaires, ces derniers maîtrisent parfaitement les nouveaux codes de communication et, bien qu’ils s’en défendent, déploient un lobbying très efficace auprès de parlementaires éloignés de la campagne.  

La sociologie des acteurs ruraux joue en leur défaveur : plus âgés, plus occupés, moins digitaux, ils maîtrisent mal les réseaux sociaux et l’influence digitale. Hélas, l’espace médiatique n’aime pas le vide : si vous laissez le champ libre à vos opposants, vous êtes perdus !

Agence de communication spécialisée dans les questions de société, la communication sensible et les enjeux territoriaux, Artcher se renforce et crée un pôle expertise « Influence rurale », aux côtés de son pôle « corporate ».

En quoi consiste le pôle « influence rurale » ?

Nous avons décidé de concentrer différentes expertises (veille sociétale, planning stratégique, relations médias et institutionnelles, production vidéo et social média) pour proposer une réponse complète aux acteurs des territoires. 

Le pôle « Influence rurale » nous permet d’analyser les évolutions sociétales, les offensives politiques (Référendum pour les animaux, PPL Villani) et d’anticiper les « crises » potentielles.  Notre analyse est globale mais notre réponse reste du sur-mesure, afin d’être, en fonction des moyens alloués, toujours le plus efficace pour nos clients.

Les bons réflexes de la communication de crise

Une vidéo compromettante, une faute humaine, un mouvement social, un accident, une plainte pénale… et c’est l’emballement médiatique.

Les « bibles de crise » de 200 pages, avec les contacts pas mis à jour depuis 5 ans, vous envoient inévitablement dans le mur ! Si les entreprises ne peuvent anticiper toutes les #crises, leurs zones de risques peuvent être délimitées et la cellule de crise prédéfinie. Les process internes et externes (notamment la gestion de l’AFP et des médias) doivent être déterminés en amont.

Timothée Gaget, dirigeant fondateur de l’agence ARTCHER était l’invité d’ Acolad Group pour évoquer les questions d’image de marque, de prise de parole des dirigeants et de communication sensible. Il a notamment évoqué la gestion de l’AFP, des médias et des réseaux sociaux lors des crises et la nécessaire articulation entre communication interne et communication externe

L'entreprise face aux activistes et pseudo-experts

Intervention de Timothée Gaget au petit-déjeuner Acolad sur les questions d’image de marque, de prise de parole des dirigeants et de communication de crise.

Gérer sa réputation – 24/01/2020

Un des grands enjeux de la communication et de l’influence aujourd’hui, c’est de lutter contre l’effet de loupe des réseaux sociaux, qui confère à des activistes minoritaires un poids sans commune mesure avec leur représentativité réelle.

Les sujets d’élevage et d’agriculture en sont une bonne illustration: le monde rural, peu présent sur les réseaux sociaux, peine à faire entendre sa voix face à la montée de l’antispécisme. Et les vegans, qui représentent 0,5% de la population française, bénéficient de 50% de part de voix sur les plateaux TV.

Une des missions de la communication stratégique consiste aussi à revaloriser la parole du sachant, au milieu du brouillard des pseudo-experts.

Timothée Gaget, dirigeant-fondateur de l’agence Artcher était l’invité d’Acolad, pour évoquer les questions d’image de marque, de prise de parole des dirigeants et de communication de crise, il en a profité pour saluer les propos salvateurs de Jean-Marc Jancovici sur la légitimité des experts.